CSS Valide

 

Valid XHTML Strict

 

OVVA sur facebook
RETOUR ARTICLE 1 ARTICLE 2 HOMMAGE

1er ARTICLE DE PRESSE

ARTICLE_1

2eme ARTICLE DE PRESSE

ARTICLE_2

Hommage à René SUATTON

A NOTRE AMI RENE

Comment cet espace qui t'es aujourd'hui consacré,
Pourrait-il être inauguré,
Sans cet hommage aux mots maîtrisés,
Dont toute ta vie, de nourriture, tu t'es rassasié.

Mon cher ami René,
Le premier que j'ai rencontré,
Quant au magasin Foumier
Je venais d'être muté.

Le téléphone avait fonctionné,
L'harmonie je devais aider,
Etais-je ou non décidé,
Jamais il ne m'a demandé.

De nombreuses années ont passées,
De tous tu t'es occupé,
Beaucoup de temps tu as consacré,
A celle qui était ta dulcinée.

Président tu avais été nommé,
Présent tu as toujours été,
Des difficultés tu t'es toujours joué,
Le moral jamais n'est retombé.

De toutes les tenues tu t'es déguisé,
Du ridicule jamais tu ne t'es occupé,
De la joie de tous tu t'es régalé,
De la flûte, à vie, tu as toujours joué.

De tout cela nous avons profité,
Et plus encore de ton amitié,
Des douleurs de chacun tu t'es soucié,
Des malheurs de tous, le poids, tu as porté.

Mais ce sont surtout les mots que tu as laissés.
Les mots que tu as su dompter,
Les mots dont tu nous as fait profiter,
Les mots qui t'ont servi à t'exprimer,

Ces mots clôture de l'assemblée,
Ces mots pour chaque événement célébré,
Ces mots que tu n'avais pas à chercher,
Ces mots qui ont fait ta célébrité.

Mais ces maux ont été aussi ceux de ta destinée,
Ces maux dont ta vie n'avait pas rêvé
Ces maux de la guerre hélas ramenés,
Ces maux souvenirs du déporté,
Ces maux qui ces dernières années t'avaient rongé,

Ces maux qui peut-être étaient en train de se venger
De celui, qui, des mots, sa vie durant s'était Joué.



André Montmasson. le 2/O6/2002